Le Blackjack en ligne
Jouer au Blackjack sur Internet : tout ce qu'il faut savoir pour battre les casinos.
 
 


 
Le site

 

 
Le Blackjack

 

 
Jouer sur Internet

 

 
Contenus

 

 
Partenaires

 

 
Sponsor

 

 
  Les Règles du Blackjack

Le Blackjack est l'héritier moderne d'un vieux jeu français (le Vingt-et-Un) datant du XVIIIème siècle. Après un détour par les Etats-Unis, c'est dans la seconde moitié du XXème siècle qu'il s'est imposé dans les casinos du monde entier. Les règles du Blackjack ont changé à bien des reprises, et continueront à changer. Chaque casino dans le monde organise ses tables comme il l'entend, ce qui fait qu'il y a des centaines de façons différentes de jouer au Blackjack. C'est pourquoi la premier chose que doit savoir un joueur qui pénètre dans un cercle ou un cybercasino, c'est quelles sont les règles qui sont appliquées. Il y a cependant un cadre général commun qui fait le coeur du jeu. Le voici ...

Le Blackjack se joue généralement avec quatre jeux de 52 cartes (deux d'une couleur, deux d'une autre). Parfois il se joue avec six jeux. L'intérêt pour le casino de multiplier le nombre de jeux est de faire échec aux joueurs qui comptent les cartes. Sur Internet en général les logiciels utilisent un seul jeu mais qui est intégralement rebrassé après chaque coup (il n'y a donc aucun intérêt à compter les cartes, les tirages étant complètement aléatoires). Si vous pensez avoir repéré sur Internet un site qui ne rebrasse pas les cartes après chaque coup, faîtes-moi signe de toute urgence !

Le principe du jeu est d'une simplicité à toute épreuve. Il consiste à obtenir 21 points ou à s'en approcher le plus possible, sans jamais dépasser ce chiffre. Les valets, dames et rois sont appelées les cartes hautes et valent 10 points. Les As valent 1 point ou 11 points selon ce que décide le joueur. Le reste des cartes comptent pour leur valeur faciale.

Les joueurs peuvent être de un à sept. Chacun joue individuellement contre le croupier, autrement dit contre le casino. A l'annonce "faîtes vos jeux !" (Place your bets !) les joueurs font glisser le montant de leur mise dans la case prévue à cet effet et placée devant eux. A l'aide d'un sabot qui renferme les quatre jeux de 54 cartes, le croupier va distribuer (une par une et dans le sens des aiguilles d'une montre) deux cartes à chaque joueur ainsi qu'à lui-même. Les cartes distribuées aux joueurs sont visibles; par contre sur les deux qu'il s'est donné, seule la première est visible. La seconde est tournée face contre le tapis et ne sera montrée quà la fin (le croupier lui-même ne la connait pas).

Ensuite le croupier va proposer individuellement des cartes supplémentaires à chaque joueur, en commençant par celui de droite. Plusieurs choix s'offrent au joueur : TIRER, RESTER, SEPARER, DOUBLER, S'ASSURER.

TIRER : le joueur demande des cartes supplémentaires (autant qu'il veut). Dans les casinos on privilégie les gestes plutôt que les mots (pour que les caméras de sécurité enregistrent tout) : il faut tapoter la table du bout des doigts. Si une de ces cartes lui fait dépasser le total de 21, on dit qu'il "brûle" et le croupier ramasse immédiatement sa mise. Il a perdu.

RESTER : s'il ne veut pas de carte ou s'il n'en veut plus, il "reste". Le geste consiste à étendre la main, doigts tendus et paume vers le bas, et à l'agiter une seule fois de gauche à droite. Ce geste manifeste clairement un refus. Le croupier passe alors au joueur suivant.

SEPARER : si ses deux cartes constituent une paire, le joueur peut choisir de les séparer (décision désignée également sous le terme anglais "split"). Dans ce cas il avance une mise de montant équivalent à la première, et la place à côté de la première mise (ne jamais regrouper les deux !). Le croupier va se charger de séparer les deux cartes et de les compléter : à nouveau le joueur peut tirer ou rester (attention, s'il a séparé deux As il ne peut tirer qu'une seule carte supplémentaire par As). S'il brûle, la mise est immédiatement récupérée par le croupier.

DOUBLER : lorsque les deux cartes reçues donnent un total de 9, 10 ou 11 le joueur peut doubler sa mise. C'est en fonction de la carte du croupier que le joueur va décider de doubler ou pas (voir Stratégie). S'il double ("doubledown" en anglais) il ne recevra qu'une seule carte supplémentaire.

S'ASSURER : lorsque la carte du croupier est un As (avec une probabilité importante de faire Blackjack, donc) le joueur a la possibilité de prendre l'assurance. Il dépose alors dans la case prévue à cet effet une mise d'un montant équivalent à la moitié de sa première mise. Si le croupier fait Blackjack le joueur perd sa mise initiale mais double sa mise d'assurance, ce qui revient à rembourser sa mise initiale. Le joueur n'a ni gagné, ni perdu. Si le croupier ne fait pas Blackjack mais perd, le joueur gagne le coup mais perd sa mise d'assurance. Enfin si le croupier ne fait pas Blackjack mais gagne quand même le coup, le joueur perd à la fois sa mise initiale et sa mise d'assurance.

Pour jouer l'assurance il faut compter les cartes et connaître la proportion entre cartes hautes (T,V,Q,K) et cartes basses dans le sabot. Si l'on ne compte pas les cartes ou si l'on joue sur Internet il vaut mieux ne jamais prendre l'assurance.

ABANDONNER : ce choix n'est aujourd'hui plus permis aux joueurs dans les casinos. A Atlantic City par exemple, il a été supprimé en 1982. "L'abandon" c'était la possibilité de refuser certaines mains, les plus improbables face à la carte du croupier. Dans ces situations le joueur décidait de perdre 50% de sa mise, car en jouant la main il avait les plus fortes chances de la perdre en totalité. C'était avantageux pour le joueur et contribuait à réduire l'avantage du casino; c'est pour ces raisons que ça a été supprimé.

Lorsque le croupier a fini de servir les joueurs et de ramasser les mises de ceux qui ont brûlé, il lui reste à découvrir sa carte cachée et à se servir lui-même.

Le jeu du croupier est automatique et complètement indépendant de ce que peuvent avoir ou pas les joueurs. C'est écrit sur le tapis : La Banque tire à 16 et reste à 17, autrement dit chaque fois que son total est inférieur ou égal à 16 le croupier prend une carte supplémentaire, et chaque fois que son total est égal ou supérieur à 17 il reste.

Dans certains endroits il existe une variante : la possibilité pour le croupier de tirer sur un 17 souple (As-6). Je reviendrais là-dessus dans la section Tirages pour expliquer pourquoi cela augmente l'avantage du casino.

En commençant par le joueur assis à sa droite, le croupier va doubler la mise de tous ceux qui ont plus que lui et ramasser la mise de ceux qui ont moins. S'il a brûlé, le croupier double toutes les mises encore sur le tapis. Enfin, il restitue la mise des joueurs qui sont à égalité avec lui. Les joueurs qui ont un Blackjack appelé naturel (As + carte haute) reçoivent l'équivalent d'une fois et demi leur mise (ils sont payés à 3 pour 2).

 
 
  Dernière mise à jour le 27 juin 2003  

 
 

EU Casino
 
 

© Le Blackjack en ligne, depuis le 24 juin 2003